Bazinet Sébastien Dominique (1777-1845) - Généalogie de Mosset

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Bazinet Sébastien Dominique (1777-1845)

Mossétans > Biographies > Biographies A - C

Sébastien Dominique Bazinet
(1777-1845)
Négociant Cordier

Sébastien Dominique Bazinet (1777-1845) est le fils de Joseph (1745-1820), cordier et aubergiste dit "Suzanne" et de Catherine Pons (1749-1811)

Réjouissances guerrières en 1794
S
elon les comptes du maire Joseph Prats, Nicolas Porteill et Sébastien Bazinet ont perçu 53 francs 10 sols pour le vin fourni pour la réjouissance de la reprise de Toulon  [17 décembre 1793].et Bellegarde [7 septembre 1794] - Reçu du 27 ventôse an II.  (12 mars 1794) (
ADPO L1405). Sébastien Bazinet n'a que 17 ans.

Sébastien épouse le 18 avril 1796 à Mosset  à Grace Pages (1773-1854). Il n'a pas 20 ans, ce qui le dispensera du service militaire.

Service militaire
Sébastien Bazinet figure sur la lliste des conscrits qui ne sont pas parti parce qu'ils étaient mariés avant 20 ans (ADPO L1338)

Témoin en 1807
Témoin au procès de Jacques Blanquer et de François Bonamich, le 12/6/1807, au Tribunal Criminel de Perpignan,  présumés assassins des deux gardes forestiers Gaudérique Fabre et Jean Serrat. (ADPO 2U46)

Epuration de 1815
A Prades le sous-préfet Izos est remplacé, le 29 septembre 1815, par de Celles qui sera lui-même remplacé, le 15 octobre 1816, par de Carrière. A Mosset, le maire Joseph Porteil est maintenu.
Le nouveau pouvoir recherche les organisations qui pourraient s'opposer à la Royauté afin de les dissoudre. Joseph Porteil écrit sa première lettre au sous-préfet de Celles le 20 novembre 1815.
" Il n'existe pas de société dans cette commune. Il y a seulement les jours de l'arrivée du conscrit une réunion d'une douzaine de personnes honnêtes et tranquilles chez M. Bazinet Sébastien (1777-1845).
Là on s'occupe uniquement
[du tutorat] des familles sans y entrer, même dans des discussions.
Ce que je puis vous attester pour y avoir assisté quelquefois.
Si vous jugez que cela doive entrer en ligne avec les sociétés que votre arrêté oblige à dissoudre, ayez la bonté de m'en donner avis pour que nos habitants aient à s'y conformer."
Carnet
Sébastien Isidore
savait lire et écrire, malheureusement peu de notes sont retrouvées.
Les restes d’un carnet dans lequel il transcrit les événements essentiels concernant ses enfants et sa famille.
D’abord la date de son mariage le 18 avril 1796 puis les dates de naissance et de décès de ses enfants.
Les dates de décès de sa mère de son père et de sa sœur Anne-Marie.

Climat

Dans ce même carnet, le récit d’inondation en octobre 1814 et 1820 et sécheresse en 1836.
"Ce jourd’hui 31 octobre 1814, nous avons essuyé une inondation  au terroir de Mosset ainsi que partout notre département, les plus âgés des habitants disent qu’ils n’ont jamais vu de pareille. Car le dégât occasionné par la sus dite dans tout le département ayant été évalué après coup à deux millions de francs, nous avons aussi essuyé une gelée qui a commencée le 8, 9, 10, 11,12 et 13 janvier 1820. Elle a occasionné aussi des dommages incalculables. Le dix octobre 1820 autre inondations qui a coûté en général plus de dégâts que celle de 1814 bien sur."
"L’an 1836, il y a eu une sécheresse générale et un printemps mauvais, qu’il a emporté la récolte de presque toutes les montagnes, de sorte que cela à produit une grande disette pour 1837, au moins jusqu’au mois d’août, car ceux de              ont été obligés de venir chercher de la paille à Molitg et du foin jusqu’à Prades et Vinça pour nourrir leurs bestiaux."
(François Bazinet - Reste d’un carnet de note)

Achat d'une vigne en 1817
Le 22/12/1817, achat par devant Maître Escape, notaire à Prades, d’une pièce de terre plantée de vigne aux époux Soulié, située sur le terroir de Mosset à la partie appelée la Coumette.de contenance de vingt sept ares de terre, pour la somme de 200,00 francs. (ADPO
Contrat chez M° Escape)

La garde nationale
Il figure sur les listes de la garde nationale :
- le 14/08/1831pour l'éélection de l'encadrement, comme scrutateur et mmembre du conseil municipal.
- en 1832 comme " Marié avec enfants, 55 ans," sous le N° 29 du service de réserve.

Membre du Conseil Municipal
Sébastien Bazinet est membre du Conseil Municipal de 1821 à 1833 :
de 1821 à 1824 (Maire Joseph Porteil)
de 1824 à 1828 (Maire Gaudérique Porteil)
de 1828 à 1830 ( Maire François de Massia)
de 1830 à 1831 (Maire Barthélemy Lavila)
de 1831 à 1833 (Maire François de Massia)

Démissionne du  Conseil Municipal à la suite des élections du 13/6/1833 et n'est pas membre du conseil suivant dont le maire est Barthélemy Lavila. (ADPO 3M149)
Opposé à Barthélemy Lavila, il avait signé la lettre au préfet demandant la nomination de de Massia (Voir http://www.histoiredemosset.fr/municipalites3.html)

Habitation
- Le 10 du Plaçal
Au plan cadastral de 1811 Sébastien Bazinet (1777-1845) possède 2 maisons à la cour du château numérotées 141 de 16 m2 (arrière de l'actuel n°9) qui était un pailler et 144 de 52m2, laquelle est l'actuel N°10 El Plaçal.
Cette maison est la maison qui sera hypothéquée en 1813.
Sébastien Bazinet est totalement propriétaire de cette maison depuis 1811 à la suite du décès de sa mère Catherine Pons (1749-1811) et de la session de la part de sa sœur Marie Bazinet (1782-1814).

Achat du 3 Carrer de Prada en 1813
L'opération concerne une bâtisse communale et magasins à Mosset (N°390 du plan cadastral de 1811).
"Une bâtisse connue sous la désignation de magasin à Mosset à la rue dite "Lo portal de baix " confrontant :
- d'orient avec le passage dit "Lo raboust".
- du midi avec Jacques Fabre (N°399),
- d'occident avec Joseph Rocafort, (BN°391)
- de septentrion avec François Arrous (1754- 1795) (N°389) et Radondy. (N°388)"
Cette vente fait l'objet d'un affichage le 7 juin 1813.
Le bien est affermé pour le prix annuel de 35 Francs qui multiplié par 15 forment un capital de  450 francs (529 ?).
Dans un premier temps, elle est ccédée par la commune à la Caisse d'Amortissement le 7 juin 1813 conformément à la loi du 20 mars 1813.
Il est ensuite revendu aux enchères à la bougie pour 1800 francs à Sébastien Bazinet (1777-1845), propriétaire à Mosset, qui apporte comme garantie l'hypothèque de sa maison d'habitation. (ADPO 1Qp800)

Constitution d'une pension viagère à son fils
Joseph Bazinet (1799-1835) ecclésiastique.
Selon la tradition ancienne, les jeunes choisissant la voie religieuse, devaient apporter une garantie de revenus.
"Sébastien Bazinet, propriétaires à Mosset désireux de précéder les intentions de Joseph Bazinet, son fils actuellement dans le séminaire de la ville de Carcassonne, pour être pourvu des ordres sacrés, de son bon gré, constitue, en faveur de son fils, une pension viagère de 150 F représentés par un capital de 3500 F pendant la vie durant de Joseph Bazinet.
Sébastien Bazinet commencera de payer la première pension au moment où son fils sera  promu au sous diaconat et, de là,  pendant la vie de son fils. Cette pension sera payée annuellement. Pour cela Sébastien Bazinet, le père, oblige tous les biens présents et avenirs et il les hypothèque spécialement."(
Dont le
N°10 El Plaçal.et le  3 Carretera de Prada.)
(ADPO 3E47/16 N°80 Folio 274 chez Maître Escape le 22/04/1822)

Biens laissés pat Sébastien Bazinet en 1845
Déclaration de la succession de Sébastien Bazinet décédé le 28 avril 1845
Le 23 octobre 1847 et comparu Sébastien Bazinet (1810-1882) médecin à Mosset lequel a déclaré que Sébastien Bazinet, son père propriétaire, est décédé à Mosset le 28 avril 1845, le laissant comme l'unique héritier des biens ci-après :
Mobilier et créances
Selon état ci-joint d'un montant de 1400 F
Immeubles à Mosset non affermés
1 - une maison au dit "carrer de bail" d'un revenu de 75 F.au 3 Carretera de Prada (N°390)
2 - une terre
3 - une maison au dit "Carrer d'amon" d'un revenu de 20 F.
4 - un jardin
Etc.
À Molitg
8 - une vigne
9 - une autre vigne
Soit au total un revenu de 173 F formant un capital de 3460 F.
Signé Bazinet. (ADPO 114W135 N° 830 page 88)

 
Mis à jour le 27/07/2017
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu