Période de 1824 à 1830 - Chemins - Histoire de Mosset

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Période de 1824 à 1830 - Chemins

XIXe siècle > 1824 à 1830

Les chemins de Mosset

Le 8 juillet 1826, le Conseil Municipal se réunit pour délibérer sur l'état des chemins communaux. Ce sujet est mis à l'ordre du jour à la suite d'une circulaire du Préfet du 12 juin 1826.
Monsieur le maire commente l'état établi le 3 juillet.

Les réparations sont urgentes. Les prestations exigées par la loi seront fourniées par les contribuables. Cependant la grande étendue du territoire et les dégradations fréquentes par la neige et les inondations font que la cotisation des contribuables est insuffisante pour effectuer les travaux nécessaires. La commune a besoin d'une aide égale au moins à la moitié de la totalité.
Ce problème d'entretien des chemins et de leur amélioratio est, tout au long du XIXe siècle, un problème récurent mal résolu par le manque de financement.

Le 9 février 1829, le Conseil Municipal a siègé "poue voter une subvention égale, autant que possible, à la somme provenant d'ateliers de charité et donnée à titre de secours pour la réparation du chemin qui conduit de Molitg à Mosset." Le Conseil a décidé à l'unanimité "que, vue l'urgence des réparations que nécessite cette partie du chemin, d'ailleurs en très mauvais état, autant pour venir au secours de la classe indigente que pour rendre plus facile la communication vicinale, d'aporter une quote-part de 60 francs" pour la somme totale de 100 francs. "Elle s'imposara pour un nombre de 60 journées en argent ou en nature."
La part de Molitg sera de 30 francs et cele de Campôme de 10 francs.

Prestations en nature
Le 1er février 1830, "considérant que l'état de dégradation des chemins vicinaux  réclame des réparations urgentes et les fonds communaux ne sont pas suffisants pour acquitter la dépence nécessaire, le Conseil vote pour l'année 1830, conformément à la loi du 28 juillet 1824, une journée de prestations en nature qui sera fournie par chaque habitant, chef de famille ou d'établissement à titre de propriétaire, de régisseur, de fermier pour lui et pour chacun des fils vivant avec lui et de chaque charrette en sa possession pour son service ou pour le service dont il est chargé."

Etat des chemins au 3/7/1826

Chemin

Longueur

Largeur
actuelle

Largeur
souhaitée

Molitg au Col de Jau

4 heures

3 m

4 m

Campôme à Montfort

3 heures

2 m

3 m

Mosset à Sournia

1 heure

1 m

3 m

Pont sur le ravin dss Fabre sur le chemin de Sournia
pont vers Sournia
Montant des prestations

Journée

Franc

Homme

1,25

Baudet

1,25

Mulet

1,50

Cheval (1)

1,50

Charrette

1,50

(1) de selle ou d'attelage

Le taux de conversion en argent et des prestations est celui du tableau ci-contre. Les travaux seront entrepris en mars, avril et mai prochains. Délibértion soumise à l'appronation du Préfet.

 
Mis à jour le 03/02/2017
Retourner au contenu | Retourner au menu