Les Biens à Mosset de Pierre d'Aguilar - Histoire de Mosset

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Les Biens à Mosset de Pierre d'Aguilar

XVIIIe siècle > Ancien régime > Patrimoines vers 1790

Les biens à Mosset
Les ventes de biens nationaux, les baux à ferme passés avec Joseph Escanyé le 21 novembre 1778 (ADPO 3E15/79 folios 528) et avec Maurice Matheu le 23 février 1787 (ADPO 3E15/96 folios 83) et surtout les rôles des contributions foncières permettent de faire un inventaire précis des biens de Pierre d'Aguilar à la veille de la Révolution.

Tableau détaillé

Repères de la
matrice

Nature du bien

Contribution (Livres)

Vente

Section

Numéro

   

Date

Montant

Acquéreur

A

8

Martinet de la Carole

100

8.08.1795

20 000

Julien Corcinos

71

Pré

70

     

87

Pré

36

     

B

200

Pré

14

     

27

Vacants

56

Non

   

C

1

Vigne

3

     

36

Métairie

159

     

44

La Cloza

189

     

49

Vacants

14

Non

   

D

49

Vacants

21

Non

   

E

70

Vacants

84

Non

   

F

23

Forge basse (Clairanes)

500

8.08.1795

200 000

Barrere Etienne

85

Vacants

28

Non

   

G

12

Pré de l'Orry à Monceriu

180

     

15

Vacants

91

     

H

47

Vacants

140

     

I

18

Vacants

560

     

19

Bois

980

Non

   

K

181

Vacants

420

Non

   

182

Bois

1120

Non

   

107

Moulin de Dalt

600

23.08.1795

825

 

127

Forge haute (Anech)

500

23.08.1795

290 000

Julien Corcinos (1745-1820)

 

Pré (Clairanes)

56

8.08.95

70.000

Barrere Etienne

L

230

Vacants

160

Non

   

231

Bois

350

Non

   

M

44

Pré

20

     

52

Pré

12

2

   

138

Moulin de baix

800

Oui

   

152

Jardin

4

     

153

Jardin

100

     

298

Four à pain

70

31.5.1794

5475

Estimée 1200 livres

403

Pâtis

6

     

429

Boucherie

30

Oui

 

Commune - Estimée à 300 livres

431

Cabaret

130

     

541

Château (immeuble)

36

23.08.1795

30000

 
 

Château (meubles)

 

23.10.1793

593

21 personnes

   

TOTAL

7633

     
Classement des biens par nature

Nature

Contribution

Répartition %

Bois

2450

 

Vacants

1574

 

Moulins (2)

1400

 

Forges (3)

1100

 

Banalités

230

 

Prés

208

 

Métairies

159

 

Jardins

104

 

Château

36

 

Total

7261

 

Non affecté

372

 

Il résulte de l'analyse de ce tableau, et si on suppose que la contribution est proportionnelle au revenu, que :
- Le plus fort revenu est celui des bois (1/3 des revenus)
- Les vacants représentent le deuxième revenu à un niveau fort (2/3 des bois)
- Les 2 moulins, les 2 forges et le martinet ont un poids égal à celui des bois (2500)
- Les banalités rapportent peu.
- Le cabaret arrive en tête des banalités
- Le rapport du château est insignifiant..

La remarque la plus importante concerne les vacants que l'on présente toujours comme des terres arides, plus ou moins  abandonnées par le seigneur aux troupeaux et aux habitants pauvres qui arrivent à les cultiver en jachère.
Leur importance est comparable à celle des bois ce qui peut expliquer la lutte féroce qui va opposer seigneur et commune jusqu'en 1861 puis entre Mosset et Campôme jusqu'en 1880..

 
Mis à jour le 03/02/2017
Retourner au contenu | Retourner au menu